Aller au contenu
  • Le B1C est ouvert au public : lun-jeu 20h-18h vendredi 20h-15h et samedi et dimanche 20h-16h. • Le B1C est ouvert au public : du lundi au jeudi de 20h à 18h, le vendredi de 20h à 15h et les samedis et dimanches de 20h à 16h. • Vous pouvez trouver des réponses aux questions fréquemment posées au sujet Covid-19 ici.
  • L'administration Biden offre plus de flexibilité pour résoudre les affaires du tribunal de l'immigration

    Le 15 juillet 2021, le procureur général Merrick Garland a rétabli l'autorité des juges de l'immigration à l'échelle nationale pour suspendre et retirer les affaires d'immigration de faible priorité de l'arriéré des affaires des tribunaux de l'immigration. Il y a maintenant plus de 1,3 million d'affaires en instance devant les tribunaux d'immigration – un arriéré qui a doublé sous Trump.

    Cette décision rendue en Affaire Cruz-Valdez a annulé les mesures prises par le premier A.G. de Trump, Jeff Sessions. La nouvelle décision rétablit la "fermeture administrative", qui permet à un juge de l'immigration de suspendre les affaires des personnes en cours d'obtention d'une carte verte ou d'une autre forme d'aide à l'immigration telle que l'asile. Par exemple, la décision permettra aux non-ressortissants dans le cadre d'une procédure d'éloignement de demander une clôture administrative pendant qu'ils demandent une dispense provisoire de présence illégale I-601A s'ils ont l'intention de poursuivre le traitement consulaire. L'action de Garland annule une décision appelée Affaire de Castro-Tum.

    Le procureur général Garland a déclaré : « [La clôture administrative] a également servi à faciliter l'exercice du pouvoir discrétionnaire en matière de poursuite, permettant aux avocats du gouvernement de demander que certains cas de faible priorité soient retirés des calendriers actifs des juges de l'immigration ou du dossier du conseil, permettant ainsi aux arbitres de se concentrer sur les cas plus prioritaires.

    Le mois dernier, le président Biden a également publié une note aux procureurs leur permettant plus de discrétion pour abandonner certaines affaires. La note encourageait les procureurs à suspendre les affaires contre les détenteurs de cartes vertes et les personnes âgées, enceintes, ayant de graves problèmes de santé ou ayant séjourné aux États-Unis depuis leur plus jeune âge.

    Retour en Haut de